Vendredi 01 Mars 2024
PATRICE
Vendredi, 24 Novembre 2023
 pq24pq
 
Grisaille…
 
Couleurs qui n’en sont pas.
 
Ciel de peu.
 
Luminosité pâteuse.
 
 
Platitude de bocage.
 
Fadeur de calamine.
 
Brun de bure.
 
 
Une palette.
 
De peintre du dimanche.
 
Qui se voudrait artiste.
 
 
Un registre.
 
De pega colores.
 
Qui se voudrait Nicolas Poussin.
 
 
Rien.
 
Pas d’éclat.
 
Pas de force.
 
 
La tonalité.
 
D’une idiote.
 
Grisaille.
 
 
Nichts.
 
Nothing.
 
Nada.
 
 
Le sin categoría.
 
Du.
 
Paysage.
 
 
Le fracaso.
 
De.
 
L’illusion.
 
 
Le montón.
 
Du.
 
Lumineux.
 
 
Un bâillement.
 
Une affliction.
 
Una barbaridad.
 
 
Une langueur.
 
De désespoir.
 
Campero.
 
 
Un Docteur Jekyll.
 
De.
 
L’aburrimiento.
 
 
Un Mister Hyde.
 
De la.
 
Primavera.
 
 
Un sombre.
 
Sans.
Sombre.
 
 
Une tristesse.
 
Sans.
 
 
Larmes.
 
 
Un noir.
 
Sans.
 
Lumière.
 
 
Une oasis de tristesse.
 
Un pauvre faire-part.
 
Un pozo de désespoir.
 
 
Le glabre.
 
De l’immobile.
 
D’une insupportable vacuité.
 
 
Une soupe claire.
 
Présentée.
 
A un mourant.
 
 
Un clin d’œil chassieux.
 
A.
 
Un aveugle.
 
 
Un sourire béat.
 
A.
 
Un édenté.
 
 
Un puyazo d’accablement.
 
Un quiebro à l’insipide.
 
Un mete y saca au rien.
 
 
Le morne.
 
D’un deuil.
 
Du plaisir.
 
 
Un crêpe noir.
 
Sur.
 
La joie.
 
 
Un corbeau.
 
Au-dessus.
 
D’un camp militaire.
 
 
Une « Mare au diable ».
 
Sans finesse.
 
Devenue marigot.
 
 
Un parangon.
 
Figé.
 
De la grisaille.
 
 
Un vide.
 
Du.
 
Sens.
 
 
Un petit vertige.
 
Pour.
 
Les pauvres couillons de l’esthétisme du rien.
 
 
Une faena.
 
Donde.
 
No pasa nada.
 
 
Qu’on oubliera.
 
A jamais.
 
Dès qu’on a fermé la fenêtre du goût…
 
 
Patrice Quiot