Dimanche 21 Juillet 2024
BÉZIERS
Jeudi, 17 Août 2023
bez23nsp1
 
Retour sur les novilladas non piquées matinales…
 
Le dimanche 13 et le lundi 14, les arènes accueillaient en matinée deux novilladas sans picadors avec de bons erales de la ganadería Margé. L’occasion de faire plus ample connaissance avec de jeunes aspirants qui trouvent là une belle opportunité dans une grande arène. 
 
Le dimanche, avec le soleil et devant une bonne chambrée, sont sortis dans l’ordre Alberto Donnaire, de Valencia, Martín Morilla, d’Arles, Aaron Palacio, de Saragosse et Mario Vilau, de Catalogne.
 
ad23k
 
Alberto Donnaire, face à un eral qui n’a pas cessé de mugir, a pinché sa faena qui a compris quelques bonnes séquences, sans grand engagement toutefois. Silence.
 
mm23k
 
Martín Morilla étala de bonnes manières lors d’une faena rematée par entière qui lui a valu deux oreilles, et plus tard, en tant que triomphateur, il a reçu une muleta offerte par José Gomez, au nom de Tore’Art, à la caseta Parejo.
 
ap23k
 
Aarón Palacio démarra par trois largas arrodilladas puis brinda à l’assistance une faena complète, variée, mais sans musique. Deux descabellos après entière l’ont privé de récompense. Vuelta.
 
mv23k
 
Mario Vilau accueillit son adversaire a portagyola, manifestant ainsi ses ganas. Il débuta plus tard par cambio au centre, poursuivant par plusieurs mouvements méritoires avec musique tardive. Entière et oreille.
 
Lundi 14 août…
 
Ciel voilé, température agréable, bonne chambrée. Erales de Margé, donnant du jeu la plupart. L’ultime a été crédité de la vuelta.
Sont sortis dans l’ordre, Rafael Ponce de León, du CFT, Arturo Cartagena, de Guadalajara (Mexique), Pedro Luis, Pérou, et Luis Torres, de Béziers.   
 
rpdl23k
 
Rafael Ponce de León se distingua au capote, notamment sur deux largas, puis banderilla avant de brinder au public une faena volontaire mais inégale, hélas pour lui mal conclue. Silence.
 
ac23k
 
Arturo Cartagena ne ménagea pas sa peine, connectant avec les tendidos lors d’une faena variée et débridée. En novillero, certes, mais théâtral à l’excès. Entière et oreille.
 
pl23k
 
Pedro Luis a étalé un bagage déjà prometteur, exécutant quelques séries de bon ton, avant de conclure par entière au second envoi. Vuelta.
 
Luis Torres est allé accueillir à son tour son opposant à sa sortie du toril, le local de l’étape brindant ensuite au public une faena entreprenante, l’épée étant toutefois moins convaincante. Deux oreilles et vuelta pour l’eral.
 
lt23k1
 
A l’issue de la course, comme Martín Morilla la veille, Torres a reçu une muleta de la part de José Gomez.
 
Félicitations aux ganaderos et à tous ces jeunes qui par leur aficion, ont contribué au succès de ces deux matinées…