Samedi 20 Juillet 2024
EAUZE
Dimanche, 09 Juillet 2023
eauze08nsp
 
Novillada non piquée : Au grand bonheur du Lartet…
 
D imanche 8 juillet. Quatre novillos, deux vueltas « al ruedo », trois oreilles coupées dont deux par Pablo Hernandez (bleu marine foncé et or) à son dernier adversaire… Le jeune torero invita le ganadero Jérôme Bonnet à partager la vuelta. Un hommage important et qui souligne l’excellent comportement des novillos du Lartet.
 
Andoni Verdejo avait ouvert la matinée avec un adversaire sérieux face auquel il échouait à la mise à mort ponctuée d’un avis. Il retrouvait ensuite une exceptionnelle noblesse dont il profitait dès la cape tirant, ensuite, de nombreuses séries sur les deux mains… mais c’est à gauche qu’il culminait en terminant une séquence par des naturelles à genoux. Il finissait d’une demi-lame appuyée d’un descabello habile. Une oreille.
 
Si Pablo Hernandez demeure sans trophée avec son premier novillo il le doit à une épée hésitante, deux entières, deux pinchazos. Mais jusque-là, mettant en valeur la belle noblesse de l’adversaire, il avait dessiné une faena complète, se laissant parfois griser de tant de bonheur mais vite rappelé à l’ordre par le novillo récompensé d’une vuelta. Pour clôturer cette course matinale, il nous régala de deux largas à genoux, d’un déluge de gaoneras, quant à la faena qui suivit ce fut un feu d’artifice des deux mains, un répertoire toujours ponctué par quelques trincheras, pour le plaisir de les dessiner. Le novillo tomba sous une entière parfaite, récompensé, lui aussi, d’une vuelta.
 
Une grande et belle matinée pour le Lartet… Jérôme poursuit sur sa ligne ascendante lui qui venait de connaître un beau succès dans le Sud-Est. Présidence, Benoît Baratchar.
 
(Jean-Michel Dussol – corridasi – Photo : Au premier plan, de gauche à droite, Pablo Hernandez, Paul Bergamo, délégué de l’ACOSSO qui vient de récompenser les deux novilleros, Andoni Verdejo. Derrière, de gauche à droite, Franck Lanati, président du club taurin, Jérôme Bonnet, l’éleveur et Michel Gabas, maire d’Eauze.)