Samedi 22 Juin 2024
ISTRES
Dimanche, 25 Juin 2023
bm25pk
 
Rencontre avec Bernard Marsella, directeur des arènes d’Istres, afin de dresser le bilan de la Feria 2023 au Palio…
 
Avant d’entrer dans le vif du sujet, disons qu’Istres a bénéficié d’une conjoncture favorable correspondant à son caractère et ses attentes. En effet, les planètes étaient incontestablement alignées, que ce soit sur le plan de la météo, ce qui n’a pas toujours été le cas, ou du contenu et des résultats, avec chaque jour des motifs de satisfaction…
 
 
 
« Je suis satisfait de la feria 2023, avec le sentiment d’avoir accompli ma mission. Nous avons eu la chance d’avoir une très belle météo, c’est important, et nous avons connu un beau succès populaire car il y a eu beaucoup de monde aux arènes, mais aussi en ville. Nous avons connu pas mal de succès artistiques, avec une très grosse couverture médiatique avec une belle répercussion pour la ville et des retombées économiques sans précédent cette année au vu du monde qu’il y a eu partout.
 
bm25k
 
C’est une grande feria, plus particulièrement au Palio où chaque jour il s’est passé des choses, avec la satisfaction d’avoir pu mettre deux fois le panneau du « no hay billetes », le vendredi et le dimanche, mais aussi plus de trois quarts d’arène le samedi et on a frisé les 2000 personnes pour la novillada ! Le plus important, c’est bien que les gens soient sortis tous les jours contents des arènes. Je pense que l’on a pu leur donner du bonheur, que chacun a pu trouver ce qu’il était venu chercher à Istres où il y en a eu pour tous les goûts…
 
 
 
Ce qui m’a touché sur cette feria, c’est que du plus modeste au plus huppé des toreros, Istres a été considéré non pas comme un vulgaire pueblo, mais comme une arène à prendre au sérieux. C’est quelque chose qui me touche énormément et pour moi, cette feria a été l’une des plus complètes. En outre, on a bien ressenti cet engouement qu’il y a actuellement pour la corrida et j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de jeunesse aux arènes. Tout ça ne peut que motiver la municipalité, mais moi aussi, pour se projeter déjà sur 2024 en essayant de toujours surprendre l’aficionado… 
 
arr25g
 
Pour l’ouverture le vendredi, on a eu un lot de Cuvillo inégal mais dont certains ont permis aux toreros de briller, avec un Roca Rey qui avec deux oreilles assurées à son premier n’était pas obligé de faire l’effort qu’il a consenti à son second qui est sorti pas mal compliqué, exigeant. On a vu qu’il n’était pas le numéro un par hasard, il a toréé comme s’il était à Madrid ! 
 
as25k
 
Adrien Salenc - Adriano - se devait de se révolter, il l’a fait et sa démarche a été fêtée et récompensée. C’est vraiment très bien pour lui…
 
map25k
 
Le samedi, la corrida la plus complète a été de loin celle de Jandilla, avec un Perera qui n’est certes pas une découverte et pour sa présentation à Istres, avec sa science, sa perfection, ses faenas millimétrées, il a mis tout le monde d’accord. 
 
clem25k
 
Quant à Clemente, il a été le grand gagnant de cette corrida, avec beaucoup de torería. Il aurait même pu couper les oreilles de son premier s’il n’avait pas pinché, mais on a là une pépite avec une grande projection. C’est avec beaucoup d’émotion que je l’ai vu triompher… car comment ne pas se souvenir ce jour-là d’Amor Antunez « El Andaluz » !!!
 
nino25k
 
Dimanche matin, on a tous été déçus, Jean-Baptiste le premier, par la novillada de La Golosina où Nino, avec le lot le plus potable, s’est bien bagarré et a démontré toute son envie d’être torero.
 
lalo25k
 
Lalo de María, avec un lot sans aucune option, a été plus que digne et mérite de revenir à Istres dans de meilleures conditions.
 
charra25k
 
mex25k
 
Enfin, pour le final avec la Charra, c’est devenu une tradition au Palio. Une très grosse entrée, cette corrida festive débutant par un spectacle au son des mariachis pour une clôture de cette feria avec des Victoriano del Río qui revenaient pour la quatrième fois d’affilée, sortant le lot - au demeurant desigual - le moins bon depuis sa venue chez nous. Les trois matadors auraient pu sortir en triomphe puisque la puntilla a privé Castella, dans un grand moment, d’une deuxième oreille à son premier.
 
 sc25k
 
Pour sa part, Daniel Luque nous a offert à son premier un authentique chef-d’œuvre avec une faena de haute sensibilité accompagnée du Concerto d’Aranjuez sur lequel il a torée sur un tempo parfait. Un moment inoubliable, avec inspiration et torería. Lui aussi est dans un moment sensationnel, c’est un grand artiste… 
 
 dl25k
 
Puis pour l’épilogue, il y a eu ce scénario totalement fou avec ce manso pour Valadez. Comme quoi jamais rien n’est préparé à l’avance ! Ce toro est sorti avec beaucoup de méchanceté, d’agressivité, de forces, il a mis une véritable révolution ! Le piquero et le cheval sont allés violemment à terre à deux reprises et le plus touchant, c’était de voir cette solidarité de toutes les cuadrillas pour tenter d’ordonner les choses en piste. 
 
bat25k
 
Je crois que le grand mérite de Leo Valadez a été déjà de se convaincre qu’il y avait quelque chose à faire et d’arriver à convaincre aussi le public, qui avait déjà abdiqué, qu’avec ce toro il allait se passer quelque chose de fort !
 
lv25h
 
On l’a vu dès son quite par zapopinas où il a mis les arènes à l’envers, et à base d’entrega, de volonté, de courage et d’inspiration, il a inventé une faena conclue par une très grande estocade, ce qui a fini de faire basculer cette corrida dans le triomphe. 
 
lv25k
 
Comme quoi il s’est passé des choses à tous les spectacles et c’est formidable pour Istres, pour la suite. Je dois dire que je suis content aussi pour le maire qui est le détonateur de tout ça. Pour son dernier geste en tant que Président de l’UVTF, il a souhaité rendre hommage au corps médical car il ne fait pas oublier que sans ces praticiens, il n’y aurait pas de corridas !
 
ist25g
 
Même si le morceau le plus important a été consommé pour cette temporada, n’oublions pas cependant l’événement dont le Palio sera le cadre en octobre. Pour les débuts de Marco Pérez en novillada piquée le 15, la billetterie a été prise d’assaut, il y a vraiment un engouement particulier. Cette course va être très attendue par l’aficion, il va y avoir énormément d’espagnols et j’espère que ça clôturera en beauté une grande temporada. 
 
ist20h
 
2023 aura été un cru de premier choix et dès que cette novillada sera terminée, il sera alors temps de se pencher sur le projet de l’année suivante qui s’annoncera très vite, comme de coutume dès le mois de janvier, afin de pérenniser la tauromachie à Istres de manière exceptionnelle. »
 
 mp25k