Dimanche 21 Juillet 2024
ALÈS
Dimanche, 21 Mai 2023
sv21pk
 
L’unique oreille pour Sánchez Vara, le prix à la combativité à Alberto Lamelas…
 
Demi-arène, ciel couvert mais les vannes n’ont pas été ouvertes. Cinq toros de Hoyo de la Gitana et un (3) d’Alain Tardieu pour compléter le lot. Le 5, invalidé en piste, a été remplacé par un autre pupille d’Alain Tardieu. Un bétail qui dans l’ensemble n’a réservé que trop peu d’éléments de satisfaction.
 
Rappelons comme il avait été précisé lors d’un reportage ici sur le débarquement des toros en présence des ganaderos, qu’il s’agissait du dernier lot lidié sous l’appellation Hoyo de la Gitana, remplacé par Herederos de Pérez-Tabernero…
 
Sánchez Vara : silence et oreille.
Alberto Lamelas : saluts et vuelta.
Sebastián Ritter : silence aux deux.
 
sv21k
 
Après la Marseillaise qui devient une tradition patriotique au Tempéras, Javier Sánchez Vara s’est illustré au capote puis a été applaudi palos en mains après deux puyazos inégaux. Il brinda ensuite à Jean-Michel Sola une faena qui ne restera pas dans les annales, sauf sur quelques détails, son opposant manquant singulièrement de répondant et la conclusion s’avérant médiocre.
 
sv21f
 
Le quatrième eut droit à la portion congrue face au varilarguero, puis après un second tercio applaudi et une entame de faena dans laquelle il y eut un peu de tout, le maestro de Guadalajara en finit d’une entière tombée d’effet rapide, récoltant alors l’unique trophée de la tarde diversement accueilli.
 
al21k
 
Alberto Lamelas brinda sa première faena à Manolo Vanegas. Son adversaire ne tarda pas à donner des signes de faiblesse. En définitive, Lamelas s’obstina à vouloir tirer du sang d’une pierre avant de placer une lame d’effet immédiat. Ensuite, après que le titulaire ait été envoyé ad patres en piste par le puntillero, c’est avec le quinto bis, un spectaculaire castaño oscuro d’Alain Tardieu porteur de deux dagues à faire frémir, qu’Alberto allait se jouer les ballons lors d’un effort méritoire, faisant fi du danger bien présent avant hélas une conclusion en trois temps qui le priva d’une récompense qui, je crois, aurait fait l’unanimité. Sans vouloir enlever les mérites de quiconque, c’est bien dans ces circonstances qu’une vuelta peut avoir autant d’importance qu’une oreille ! 
 
sr21k
 
Sebastián Ritter prit d’abord le remiendo d’Alain Tardieu avec qui il composa une faena volontaire mais quelque peu décousue, rythmé par des vocalises qui n’ont rien apporté de plus à l’impact de son actuation. Demie. Avec l’ultime, après un tercio de piques un peu cafouillé, on a noté deux bonnes paires d’Ángel Gómez Escorial avant une faena brindée à Yon Lamothe exécutée aux forceps et à la voix qui comporta quelques gestes méritoires au milieu de la grisaille.
 
ml21k
 
En matinée, la finale du Bolsín Tempéras Alès Cévennes a été remportée par le jeune Miguel Losana, de Tolède, qui a coupé les deux oreilles de son adversaire de La Suerte, également primé. Avec aussi des trophées pour Clément Hargous, mais de tout cela on reviendra demain car maintenant… je viens de passer en mode « une tisane et au lit » !!!