Dimanche 21 Juillet 2024
MADRID
Mercredi, 17 Mai 2023
cp17pk
 
Sans possibilité de triomphe, Christian Parejo le plus en vue lors d’une novillada décevante de Los Maños…
 
Deux tiers d’arène, soleil, vent gênant. Six novillos de Los Maños exigeants, compliqués la plupart à divers degrés.
 
Diego García : silence aux deux.
 
Christian Parejo : silence et saluts.
 
Mario Navas : silence aux deux.
 
Si les trois novilleros sont à féliciter pour avoir eu à combattre dans des conditions difficiles de par un bétail de peu de bonne caste, accentuées par la violence d’Eole, c’est tout de même Christian Parejo qui a le mieux tiré son épingle du jeu. 
 
Avec son premier, corniveleto, il brinda à l’assistance une faena mal débutée puisque dès la seconde statuaire, il se fit violemment cueillir, refroidi par cette spectaculaire voltereta, sans pour autant baisser les bras. En effet, après avoir repris ses esprits, Christian pégua un arrimón avant hélas de trainer pour conclure. Mais l’impression laissée était largement positive pour notamment ses ganas, son aguante et sa quiétude malgré un danger omniprésent.
 
Le protégé de Tomas Cerqueira allait encore se faire remarquer avec le quinto qui ne lui laissa guère d’options de réussir le desquite, mais avec lequel il tira quelques séquences méritoires qui lui valurent la sympathie de l’auditoire malgré quelques problèmes avec la ferraille. Bref, pour lui et compte tenu d’un contexte peu favorable, Christian aura réussi à faire parler de lui pour sa présentation en affichant une torería courageuse, encourageante pour la suite…
 
mad17x
 
A noter que Mario Navas, venu remplacer Marcos Linares, s’est lui aussi fait violemment secouer par l’ultime et il est reparti en se plaignant d’une épaule gauche très douloureuse.
 
Enfin, en seconde partie, les travées ont été d’un coup clairsemées, les « hinchas » du Real de Madrid allant voir à la télé la demi-finale de la Champion’s qui opposait leur équipe à celle de Manchester City… Les pauvres, ils ne savaient pas encore ce qui les attendait !
 
 
(Photo : Plaza1)