Dimanche 19 Mai 2024
SÉVILLE
Dimanche, 30 Avril 2023
gm29pk
 
Bonne actuation de Ginés Marín et même de Morante qui n'a pas toutefois retrouvé sur sa route un toro de la classe de 'Ligerito"...
 
Samedi 29 avril. Arènes pleines. Un toro de Passanha pour le rejoneo puis six d’El Torero formant un lot inégal, la plupart décevants, meilleur le premier de Marín.
 
Antonio Ribeiro Telles : saluts.
 
Morante de la Puebla : oreille et saluts.
 
Cayetano : silence aux deux.
 
Ginés Marín : deux oreilles et saluts.
 
art29h
 
Antonio Ribeiro Telles ouvrit la séance en étalant son corte classique face à un bon adversaire de Passanha, offrant plusieurs passages à l’exécution méritoire, sans toutefois remuer les gradins plus que de raison. Conclusion un peu longue.
 
mo29h
 
Morante de la Puebla a été accueilli par une ovation clamorosa pour sa performance de mercredi dernier. Bien dans ses zapatillas, il fit un bel effort qui a porté ses fruits face à son premier qui n’était pourtant pas évident. En effet, Morante put proposer plusieurs séquences allurées sur les deux bords. A son second, ce ne fut pas la même chanson face à un opposant décasté, José Antonio s’attachant à ne pas perdre la face, réussissant même quelques échanges soignés, avant d’en finir d’une épée tombée.
 
 cay29h
 
Cayetano a connu des fortunes diverses face à un premier adversaire certes noble, affichant élégance et temple sur plusieurs passages ajustés, le tout allant toutefois a menos. Son second ne lui laissa guère d’options, de par un comportement peu propice avec une lidia aboutie.
 
gm29h
 
Ginés Marín a su bien exploiter les bonnes aptitudes d’Espárrago, le meilleur de l’envoi, toréant avec entrega et justesse dans l’étalage de ses bonnes manières qui bien entendu ont transmis sur les travées. L’ultime ne sortait visiblement pas du même tonneau et face à lui, le Jerezano s’appliqua à laisser une bonne impression, sans pouvoir bien sûr rééditer la copie précédente. Conclusion par estocade au second coup. Pas de Porte du Prince, donc, mais Ginés s’est tout de même retiré en laissant sur le sable de la Maestranza une fort bonne impression. 
 
(Photos : Ferdinand De Marchi)